10 août 2022

Un tour par l’encadrement

Cela fait quelques temps que nous parlons broderie or et notre ouvrage est fini (ICI).

Fini ? Mais non ! Patience pour finir de broder en soignant son travail jusqu’au bout et patience pour mettre en scène la broderie.

Aujourd’hui, nous allons aborder l’encadrement.

Le choix de l’objet fini doit se faire avant même de commencer la broderie pour déterminer la grandeur de tissu nécessaire.

N’étant pas spécialiste en encadrement, j’ai la chance de déléguer ce travail à mon amoureux et je sais d’avance que le résultat sera cent fois meilleur.

Revenons au calcul du tissu :

  1. Mesurer la broderie
  2. Ajouter une marge de tissu tout autour de 3 à 5 cm (voire ajouter la largeur d’un passe de 3 à 5 cm)
  3. Ajouter 5 à 7 cm de chaque côté pour replier le tissu derrière le carton.

Et là, on s’aperçoit qu’il faut prévoir au minimum 10 à 20 cm de tissu de chaque côté de la broderie.

En encadrement, tout commence par la tension de la broderie sur un carton de fond de 3,25 mm. L’épaisseur du carton est importante pour qu’il ne gondole pas.

Avant de commencer à épingler le tissu sur le carton de fond, vous pouvez glisser un carré de molleton pour donner un aspect bombé si vous le souhaitez.

Premier impératif, s’assurer que la broderie est bien centrée. Piquer la première épingle dans la tranche du carton, en haut et au milieu de la longueur. Placer la deuxième en regard, en bas et au milieu. La troisième sera placée en haut au milieu en partageant l’espace entre le bord gauche et la première épingle et la quatrième au milieu de l’espace à droite, idem en bas. On continue ainsi qu’à poser une épingle tous les 2 cm. Même opération sur les deux autres côtés.

Assurez-vous que la broderie est bien centrée, que le tissu est tendu dans le droit fil et de manière uniforme… et on continue.

Maintenant, on passe à l’étape du laçage. Il faut d’abord préparer les coins. Mettez-les en forme et coupez l’excédent de tissu, épinglez pour maintenir.

Pour lacer , il faut prévoir une très longue aiguillée de fil polyester qui court d’un bord au bord opposé en allers / retours. Bien-sûr, il faut refaire la même opération avec les deux autres côtés, le tout bien tendu. Cette étape est essentielle pour un bon rendu.

La broderie étant travaillée sur un tissu en soie sauvage qui a un joli rendu, je ne souhaite pas mettre de passe ou de cartonnette autour de la broderie qui est donc prête à être installée dans le cadre. Il faut mesurer précisément les dimensions du paquet et aller voir l’encadreur pour choisir la baguette d’encadrement et lui demander de préparer le cadre avec le verre.

La broderie est déposée dans le cadre, c’est bien mais il faut penser à la poussière. Et oui, il faut l’empêcher de rentrer et de tout salir. Et puis, il faut bloquer le verre et la broderie. Donc, une cartonnette sur le laçage, quelques petits clous pour bloquer et du papier craft collant pour sceller l’affaire.

Roulement de tambour…!!!

Cette fois-ci, c’est promis, c’est bel et bien fini !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.