29 février 2024

Stage de broderie or

En janvier, pour bien commencer l’année, l’Atelier broderie de Valérie a eu la chance d’accueillir pour un stage de deux jours Nathalie COIFFARD qui est Meilleure Ouvrière de France en BRODERIE OR. Elle travaille sur les vêtements pour la marine entre autre.

La broderie or est vraiment un métier à part entière car les matériaux travaillés sont spécifiques et, par voie de conséquence, la technique et les gestes ne s’inventent pas.

Le temps d’un week-end, je me suis donc transformée en élève appliquée.

Voici donc le récit du stage de broderie or en petit groupe, comme toujours, avec une ambiance sympa mais concentrée et studieuse.

Première étape, choisir sa lettre, la décalquer et la poncer sur le tissu. Poncer ? Non, rien à voir avec le bois. Poncer, en broderie or, c’est transférer le motif à l’aide de poudre à poncer sur le tissu puis fixer le motif.

Deuxième étape, monter le tissu sur le métier, ce que peut de brodeuses savent faire vu que nous travaillons généralement sur tambour.

Attention, le métier est posé sur les tréteaux, la broderie or va pouvoir commencer… Roulement de tambour…

Nathalie commence par nous présenter les matériaux utilisés en broderie or :

La cannetille et le jaseron :

Le jaseron, c’est ce gros ressort que l’on fixe au point de Boulogne. Il est en haut de la photo.

La cannetille, c’est ce petit ressort que l’on coupe à la longueur voulue et que l’on enfile comme une perle pour la fixer au tissu.
Bien-sûr, elle existe en plusieurs grosseurs, en or ou en argent, en mat, brillant ou frisé. Vous avez trois exemples en bas de la photo.

La découpe sur cartonnette pour rembourrer la broderie.

Jaseron et cannetille

Nathalie nous a laissé le choix de composer notre lettre en y intégrant les différents points prévus durant le stage et nous y avons ajouté des paillettes et des perles.

Cela nous a permis de réaliser des ouvrages personnalisés, de nous inspirer au passage des idées des copines tout en se laissant guider par le savoir faire de Nathalie. Bref, que du bonheur.

Nous avons appris la découpe et la pose de la cannetille en biais, au point de tige, au passé plat, sur cartonnette, les changements de direction, le point arrière, le point de bouclette. Nous avons posé le jaseron en bordure, les perles, les séquins, les paillettes bloquées avec de la cannetille.

Comme vous le voyez, autant d’interprétations que d’élèves.

Ce fut un week-end bien rempli. Pour vous le dire plus simplement, « Je me suis éclatée ! »

Prochain rendez-vous à l’Atelier avec Nathalie au mois de mai. Avis aux amatrices et amateurs.

2 réflexions sur « Stage de broderie or »

  1. Bonjour
    Je suis très intéressée par un stage mais je suis en Loire atlantique.. ma fille fait ses études à Bordeaux donc disponible les week-ends et vacances de février… dites moi qd vous faites des stages…

Laisser un commentaire

En savoir plus sur L'atelier broderie de Valérie

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading