13 avril 2024

Envie d’un sampler au crochet de Lunéville

Remontons quelques mois en arrière…

Lors d’un cours de broderie, Céline travaillait au crochet de Lunéville avec pour but, bien-sûr, d’apprendre à poser les perles et les paillettes comme on le fait dans le milieu de la haute-couture. Sa première expérience dans ce domaine, hors de l’Atelier, a été un stage pendant lequel elle a appris en même temps le maniement du crochet et la pose des perles, exercice redoutable s’il en est.

Pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur le point de Beauvais, c’est ICI et sur la broderie de Lunéville, c’est LA.

Alors, pourquoi pas prendre le temps d’apprendre d’abord à manipuler le crochet en pratiquant le point de Beauvais, ce petit point de chaînette que l’on forme sur le dessus du tissu, appelé aussi point de la Pompadour. Il permet de réaliser de si beaux motifs.

On commence comme ça, avec des motifs très simples.

Puis on avance sur ses propres envies. En voici un exemple réalisé sur une chemise.

Je précise que les motifs ne m’appartiennent pas.

Ca y est, voilà un moyen de mettre le pied à l’étrier tout en prenant du plaisir.

Le moment de poser ses premières perles est arrivé et, en même temps, on continue à améliorer le point de Beauvais.

Ouvrage de Marie

L’élève dont j’ai parlé au début de l’article avait envie de poursuivre l’aventure et nous avons discuté de son projet suivant. C’est alors qu’elle m’a demandé :

un sampler au crochet de Lunéville avec du perlage à l’aiguille en complément.

Le défi est donc lancé !

Laisser un commentaire

En savoir plus sur L'atelier broderie de Valérie

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading