1 octobre 2022

Decalquer

Voilà une étape incontournable en broderie, la décalque.

Comme vous vous en êtes déjà certainement aperçues,

Un motif bien décalqué est une broderie bien partie

Je vous propose de passer en revue quelques méthodes de décalque car on ne peut pas toujours appliquer la même selon le contexte.

Oups, avant de décalquer, il ne faudrait pas oublier quelques étapes essentielles.

  • Votre tissu est-il coupé dans le droit fil ?
  • Avez-vous calculé les marges pour coudre, encadrer ou autre ?
  • Avez-vous marqué le centre de votre tissu (au fil de préférence) ?
  • Avez-vous marqué le centre de votre dessin ?

C’est bon ? Tout va bien, alors on reprend la décalque.

Une précision d’importance au sujet des critères de qualité d’une bonne décalque :

Lorsque vous décalquez, le trait doit être net, d’un seul jet, le plus fin possible et il doit respecter la logique du dessin. Votre broderie doit recouvrir le trait.

Je m’explique, cette pauvre deuxième coccinelle n’arrivera jamais à voler si vous décalquez des morceaux d’ailes et de corps. Chaque partie du corps est un tout et doit le rester. Je vous laisse jouer au jeu des 7 erreurs.

Maintenant, on passe au différentes méthodes pour décalquer.

1ère solution : votre tissu est transparent

Voilà une bonne nouvelle, le tissu transparent facilite bien la tâche ! Vous alignez le centre du dessin et le centre du tissu, vous épinglez et vous repassez les traits au crayon à papier. Choisissez un crayon pas trop gras, bien aiguisé et n’appuyez pas trop.

2ème solution, la fenêtre

Votre tissu n’est plus assez transparent une fois sur la table, et bien scotchez le tout sur la fenêtre et décalquez par transparence.

3ème solution : le carbone

Décalquez votre motif sur du papier de soie au crayon à papier ou sur du papier calque 70 g qui est relativement fin. Centrez et épinglez votre décalque sur le tissu et glissez une feuille de carbone entre les deux, face noire contre le tissu. Repassez votre dessin avec un stylo à bille à mine fine.

Il existe des carbones tissu rouges, blancs et bleus. Attention, ils sont difficiles à utiliser car il faut beaucoup appuyer pour que le carbone marque.

Plus votre tissu est fin et régulier, plus c’est facile de décalquer au carbone.

4ème solution : la décalque au fil

Quand le tissu est trop mou (genre lainage) pour utiliser un stylo ou trop foncé (genre jean bleu foncé) pour voir le trait ou que le trait ne tient pas (genre velours ras), il reste la décalque au fil.

Vous décalquez le modèle sur du papier de soie, vous le fixez à grands points sur le tissu, vous prenez du coton mouliné de la couleur du motif et vous tracez le motif au point arrière en partant du centre du motif vers l’extérieur. Votre broderie devra recouvrir votre tracé.

5ème solution : le ponçage

Cette méthode est surtout utilisée en haute-couture et en Lunéville. Elle permet de décalquer le même motif rapidement plusieurs fois.

Décalquez votre motif sur du papier calque 90 g. Perforez régulièrement votre dessin tous les 2 mm sur l’envers. Posez le tissu et le calque bien à plat en les maintenant avec des poids. Passez de la poudre à poncer sur le papier calque à l’aide d’un tampon en faisant des gestes circulaires. Soulevez délicatement le calque et, miracle, vous découvrez votre tracé sur le tissu sous forme de petits points de poudre. Vous pouvez souffler doucement pour enlever l’excédent de poudre si nécessaire. Il vous reste à fixer la poudre en vaporisant de loin de l’alcool ménager.

Cette méthode demande un peu d’entraînement pour obtenir un résultat correct.

Vous avez remarqué, je n’ai pas parlé des feutres lavables à l’eau. Tout d’abord, il en existe plein de variétés et bien souvent ils font des traits énormes. Conséquence, sur un trait épais, vous pouvez broder une fois à gauche, une fois au centre puis à droite de votre trait et c’est moche. En plus, les angles deviennent des arrondis et c’est très moche ! Si jamais vous y avez recours, n’oubliez pas de laver votre ouvrage à l’eau froide sinon il sera définitivement marqué.

Peut-être avez-vous d’autres solutions ? N’hésitez pas à partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.