1 octobre 2022

Mountmellick, suite et fin

Une fois les fils biens choisis et après avoir repris la main pour travailler le blanc et pour bien placer les points (de toute façon, à chaque fois que l’on change de technique, il faut toujours en temps de réadaptation pour retrouver la bonne grandeur de point, le bon geste, et la régularité), j’ai trouvé le Mountmellick très agréable.

Cette technique n’est pas aussi exigeante que la pure broderie blanche telle que le chiffrage cependant le rendu est agréable à l’oeil. Travailler sur une toile couleur lin facilite grandement le travail et cela fatigue beaucoup moins les yeux.

Je dirais que la broderie Mountmellick est une très bonne approche de la broderie blanche.

Rappelez-vous, le projet du départ, c’était un sac à tarte. Vive internet, pour plus d’info sur le sujet, tapez :  »Tuto sac à tarte ». Il y a en autant que vous en rêvez et de plusieurs formes.

Pour les fournitures, il m’a fallu :

  • Tissu A : Toile un peu épaisse avec un tissage serré pour pouvoir broder, de 42 x 72 cm pour l’extérieur du sac à tarte. Il est aussi possible de le faire en 82 si vous voulez un sac carré.
  • Tissu B : Tissu en toile enduite en 42 x 72 cm pour l’intérieur du sac à tarte. La toile enduite permet de nettoyer facilement le sac.
  • Tissu C : Tissu assorti en (10 x 35 cm) x 2 pour les anses. J’ai cousu une bande de toile enduite sur les anses pour rappeler les couleurs.

Les tutos étant bien plus doués que moi en couture, je ne m’étendrai pas plus sur le sujet…

Voici simplement quelques photos du sac à tarte fini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.