1 octobre 2022

Des fils, oui mais lesquels ?

La première étape du projet chemisier est franchie (ICI). Pour passer à la pratique, il nous des fils, plein de fils !

Si vous feuilletez de vieux journaux de broderie ou si vous avez entre les mains de jolis ouvrages anciens, vous serez étonnées de voir la variété de tissus et de fils qui existaient jusqu’en 1950. Puis arriva l’ère de la consommation et du jetable accompagnée de la mondialisation… Et plouf ! Les trois quarts des fournitures ont disparu… mais vous trouverez du mouliné DMC jusqu’à l’autre bout du monde.

Bilan : finies les belles toiles fines de lin, les beaux organdis, finis les fils à broder déclinés dans toutes les grosseurs, avec de larges choix de torsions, de larges gammes de couleurs… Et bonjour la galère pour trouver des fils autres que les bons vieux moulinés.

Revenons au chemisier. Je vais commencer par travailler les feuilles qui sont en relief avec des couleurs assez vives. Mon idée est de les broder sur une popeline de coton gris, de les découper et de les coudre au niveau de la queue. Par contre, les feuilles de dessous seront plus mates et dans des tons plus ternes pour donner un effet d’ombre.

Pour les feuilles à appliquer, je souhaite un fil brillant, ce qui me laisse le choix entre soie ou rayonne. Après avoir passé un certain temps à explorer le monde des fils de soie (Au ver à soie ou Guttermann entre autre), mon choix s’est finalement porté sur la rayonne avec le fil Sulky de Guttermann. La gamme de couleur est très étendue et en doublant le fil car il est très fin, cela donne un rendu correct.

L’intérieur de chaque feuille sera donc brodé avec le fil de rayonne Sulky mais, pour le contour, j’ai besoin d’un fil solide, de couleur plus neutre, adapté au crochet de Lunéville : le mouliné est donc éliminé d’office car pas assez solide. J’ai choisi un fil à coudre Dare Dare gris clair et un fil de lin crème (car je n’ai pas d’autre couleur à ma portée) qui servira d’armature pour donner de la texture à la feuille.

J’ai pu faire un essai en couleur avec la bonne gamme de fils mais à ce jour j’attends encore les bonnes couleurs car, là aussi, si vous commandez autre chose que du mouliné, il faut savoir être patiente.

En attendant, je peux au moins travailler le contour des feuilles à appliquer et je travaillerai le rempli quand j’aurai reçu les sulky de Guttermann.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.