24 septembre 2022

Nouveau sauvetage

Cette fois-ci, l’histoire se passe en cours.

Hélène a un joli chemisier brodé du commerce sur lequel le coiffeur a fait tomber une grosse goutte de produit dans le dos qui a créé une tâche de décoloration.

Elle l’a amené en cours pour discuter de son projet de broderie pour masquer la tâche. Chacune a proposé différentes solutions et le choix final appartient bien sûr à Hélène.

Voici une photo de la manche du chemisier qui a servi de base à la discussion :

Voici en résumé les différentes propositions concernant la broderie à faire sur la tâche :

Broderies ajourées : plus long et plus fragile mais en accord avec le style de manche

  • Broderie Richelieu : techniquement inadapté car en Richelieu on évide autour du motif
  • Broderie anglaise : les feuilles et les pétales sont trop grands
  • Broderie Cilaos : pourquoi pas, cela pourrait faire de jolis pétales
  • Broderie avec des grilles : c’est tout à fait faisable

Broderies non ajourées : plus solide

  • Broderie Cilaos : on peut la travailler sans découper le tissu
  • Plutôt que de faire des grilles ajourées, partir sur des grilles tissées ou du treillis
  • Broderie bretonne
  • Broderie traditionnelle

Comme toujours, heureusement, les copines ont plein d’idées et maintenant il faut choisir.

Laquelle est la meilleure ? Celle qu’Hélène choisira bien-sûr.

Elle a opté pour BRODERIE TRADITIONNELLE et TREILLIS.

Première étape : redessiner un motif en s’inspirant de la broderie de la manche. Elle a repris celui sur la gauche de la manche.

Deuxième étape : représenter la broderie choisie sur le dessin pour avoir une idée du rendu final.

Troisième étape : décalquer le dessin sur le chemisier

Quatrième étape : broder

Et voilà une tâche bien cachée. On l’aperçoit au milieu, entre la feuille et le pétale.

Mission accomplie, Hélène va pouvoir reporter sa chemise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.