30 mai 2024

La broderie au pays d’Abilympics

C’est une drôle d’histoire, je ne vous raconte pas !

Mais, si raconte…

D’accord, je vous raconte.

A l’automne 2022, le téléphone sonne, c’est Benoît, il travaille pour Abilympics France et me propose de rentrer dans le projet en tant que brodeuse. Il m’assure que c’est tout à fait sérieux et m’explique rapidement ce qu’est Abilympics.

Abilympics, c’est la contraction anglaise de ABILITY, la capacité à faire quelque chose, et de OLYMPICS comme les jeux.

C’est comme les Olympiades des Métiers (rebaptisées Worldskills) mais cela s’adresse aux personnes souffrant d’un handicap, sans limite d’âge. Tous les quatre ans, sont organisés des compétitions au niveau régional puis national et enfin international sur bon nombre de métiers manuels allant de la cuisine, à la couture en passant par le dessin, la photo, le BTP et j’en oublie… La broderie est présente au concours d’Abilympics mais pas aux worldskills (voici le lien du site Abilympics relatif aux métiers).

La compétition ABILYMPICS se déroulera au parc des expositions de Metz les 24 et 25 mars.

Benoît est un excellent orateur, je m’embarque dans l’aventure au bout dix minutes.

Il me présente également mon rôle de CHEF JUGE qui me confère plusieurs casquettes.

Ma première mission a été de créer un sujet de broderie mais là, je ne vous raconte pas.

Mais, si raconte…

Non, je ne vous raconte pas.

Le sujet reste top secret tant que le concours n’est pas fini. Sachez seulement qu’il s’agit d’un ouvrage en broderie traditionnelle car il m’a semblé que cette technique est connue dans le monde entier. Imaginez la tête des candidats étrangers si je proposais un sujet basé sur les jours d’Angles ! Une fois le sujet réalisé, il faut le traduire en sujet papier, avec des consignes simples et claires.

Ma deuxième mission sera celle de veiller au bon déroulement de la compétition sur le stand de broderie : mettre en place chaque poste de travail, faire connaissance avec les candidates et les jurys, garder un oeil attentif pendant tout le temps de la compétition, gérer les éventuels problèmes.

Ma troisième mission sera celle de présider le vote des jurys qui devront noter les ouvrages réalisés par les compétitrices.

Comme vous vous en doutez, tout cela soulève de nombreuses questions sur lesquelles nous avons travaillé durant deux superbes week-end passés à Paris. Superbes car j’y ai fait la connaissance de nombreux autres chefs juges dans des corps de métiers très variés et j’y ai croisé plein de candidats français venus se préparer à affronter les autres nations chacun dans leur spécialité . Superbes car le handicap était omniprésent et pourtant il n’existait pas, juste des personnes réunies autour d’une même aventure, heureuses de partager leur expérience.

Si j’ai réussi à piquer votre curiosité, j’en suis ravie.

Je vous invite à retrouver la grande aventure d’Abilympics en photos sur Facebook ou Instagram ou sur leur site : https://abilympics-france.fr/

Venez nous soutenir à Metz les 24 et 25 mars… et n’oubliez pas de faire un tour au stand broderie.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur L'atelier broderie de Valérie

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading